Progresser en orthographe

Reçois ton cadeau de bienvenue👋

“Guide sur les 10 erreurs d’orthographe les plus fréquentes.”

books, heart, pages
Awa Capelle

Awa Capelle

Mamie, Roald Dahl et moi : histoire d’une passion


[et_pb_section][et_pb_row][et_pb_column type=”4_4″][et_pb_text]

Lire, enseigner, inspirer : mon histoire avec la langue française

Cet article sera totalement différent des autres de ce blog, car je ne vais pas t’expliquer un point d’orthographe ni un fait d’histoire de la langue, mais je vais te parler de moi. Tu vas savoir comment ma passion pour la langue française a commencé…

books, heart, pages

Dans la bibliothèque de Mamie : là où tout a commencé

mamie
Je pense à toi tous les jours, Mamie.

Mamie, c’est comme cela que ma cousine et moi l’appelions, a joué un rôle énorme dans ma vie et dans mes choix professionnels.

Elle est née en 1923 et décédée en 2009. Elle n’est pas beaucoup allée à l’école. Durant son enfance et adolescence, elle gardait les vaches dans l’Ain (01). Puis, devenue adulte, elle travaillait dans une cantine d’école primaire. C’était une excellente cuisinière, je me rappelle encore ses tartes aux pommes et ses bugnes dont je n’ai jamais retrouvé le goût malgré mes recherches ! Mais elle n’était pas qu’une excellente cuisinière, c’était aussi une férue de lecture ! Bien qu’elle ne soit pas allée à l’école, elle possédait, dans son salon, une immense bibliothèque remplie de classiques : Honoré de Balzac, Émile Zola, Guy de Maupassant, Anatole France, Louis-Ferdinand Céline…

En raison du travail de mes parents, je restais dormir chez elle en semaine. Même si, étant enfant, la lecture n’était pas ma passion, je vivais dans cet environnement littéraire, je savais qui étaient ces écrivains dont je voyais les œuvres et dont j’entendais parler. Je ne le savais pas encore, mais je n’allais plus pouvoir me passer d’eux…

Mon premier coup de foudre littéraire

Quand j’étais à l’école, j’avais d’assez bons résultats, mais je n’aimais pas particulièrement lire et je ne voyais pas l’intérêt de la grammaire… Pourquoi souligner en vert le sujet d’un verbe ? Je ne faisais pas cela quand j’écrivais une carte postale ! Mais puisqu’il fallait le faire…

La lecture a toujours été très importante dans ma famille. Ma mère empruntait les livres de ma grand-mère et mon père, lui, préférait les livres traitant de l’histoire de l’Afrique.

C’est donc tout naturellement que ma mère m’emmenait régulièrement à la bibliothèque. Je ne savais jamais quoi emprunter, je choisissais des livres en fonction de leur couverture, mais je n’en terminais aucun… Jusqu’au jour où j’ai emprunté LE livre qui m’a plongée dans un univers que j’ai adoré, qui m’a fait rire et qui m’a montré que l’on pouvait passer d’excellents moments en lisant : Sacrées sorcières de Roald Dahl ! J’étais en CM2 et je venais de découvrir un univers magique !

coup de foudre littéraire

Les pages de l’adolescence

J’ai détesté mes années collège, mais, ayant découvert les plaisirs de la lecture, le seul cours que j’aimais était celui de français.

Je suis entrée ensuite au lycée. En fin de seconde, le couperet est tombé : redoublement. 

Lors de ma deuxième seconde, j’avais comme professeure de français Madame Guérard (elle enseignait en lycée à cette époque, mais je sais qu’ensuite elle est partie dans l’enseignement supérieur). Chaque trimestre, nous devions faire une fiche de lecture sur un livre de notre choix. Facile ! Il me suffisait de demander conseil à Mamie et de piocher dans sa bibliothèque ! C’est ainsi que j’ai véritablement mis le nez dans les classiques et ce fut une révélation ! J’avais tous ces livres sous les yeux depuis ma plus tendre enfance, mais c’est à 16 ans que je m’y suis vraiment intéressée ! J’ai fait ma première fiche de lecture sur Le Rouge et le Noir de Stendhal, quel bonheur ! J’avais trouvé ce qui me faisait vibrer !
Lors d’une réunion avec les parents, Madame Guérard a dit à ma mère en parlant de moi : « C’est ce que j’appelle une vraie littéraire. » Ce sont les mots exacts qu’elle a prononcés, ils résonnent dans ma mémoire comme si c’était hier. J’avais la reconnaissance de ma prof ! Et voilà, cette petite phrase m’a lancée, plus rien ne m’a arrêtée ! Je suis bien sûr entrée en 1re L et j’ai enchaîné avec la faculté de lettres modernes.

De la passion à la profession

Durant mes études de lettres modernes, j’ai fait une autre découverte : la langue que nous parlons et que nous écrivons a une histoire ! Les cours d’ancien français me passionnaient, merci Madame Pierreville ! Et j’ai découvert aussi que la grammaire ne consistait pas simplement à souligner les sujets en vert, mais qu’elle permettait de structurer la pensée, de s’exprimer avec subtilité. La grammaire n’est pas une vieille chose figée comme que je le croyais (et comme tout le monde le croit !), merci Madame Servet-Prat ! Au fil de mes études, mes matières préférées étaient l’ancien français et la grammaire. Cette passion pour la langue française ne m’a jamais quittée et n’a fait que se renforcer au fil des années ! Quand est venu le moment de faire un choix de métier, je me suis dit qu’il n’en existait au monde qu’un seul qui me permettrait de parler de livres et de grammaire toute la journée : professeur de lettres. J’ai donc passé le CAPES, que j’ai immédiatement obtenu, et je suis entrée dans l’Éducation nationale.

teacher, learning, school

Un nouveau chapitre

J’ai pris énormément de plaisir à travailler auprès des collégiens et lycéens pendant 20 ans. Cependant, les dernières années, je sentais qu’il me manquait quelque chose. Pour de multiples raisons, j’étais de moins en moins comblée… C’est pour cela que j’ai créé ce blog sur l’orthographe en 2022, que j’ai retrouvé l’épanouissement dans l’enseignement à d’autres publics, dans un autre cadre et que je fourmille de projets pour transmettre ce qui me fait vibrer, ma passion pour la langue française, hors des murs de l’école… à suivre…

bridge, forest, fantasy

Et voilà ! Tu connais tout de moi, tu sais comment ma passion pour la langue française a commencé !

Je tiens à remercier chaleureusement Patricia qui m’a donné l’occasion d’écrire cet article. En effet, il fait partie de l’événement interblogueurs « Comment tout a commencé » organisé par Patricia-coiffeuse-énergéticienne. Comme le nom de son blog l’indique, Patricia est coiffeuse, elle aussi est passionnée et son but est de nous expliquer la connexion entre nos cheveux et notre bien-être. Si tu veux découvrir son blog, je te conseille la lecture de ces deux articles : L’estime de soi et votre puissance intérieure et Trichothérapy (c’est grâce à Patricia que j’ai découvert ce mot qui n’a rien à voir avec le tricot !)[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section

Partager cette publication

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
10 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
JeanneOO
1 mois il y a

Merci pour ce partage des origines de votre passion pour l’orthographe. C’est inspirant.

Patricia
1 mois il y a

Merci beaucoup pour ces mots inspirants ! Comme quoi les passions peuvent souvent naître de l’inspiration qu’une personne nous procure.

Dominique
1 mois il y a

Merci pour cet article très touchant qui plonge au coeur de l’origine de ta passion
Mamie avait d’être une brave dame !

Raphael
1 mois il y a

Hello moi aussi j’ai commencé à aimer lire au collège avec les romans des Romantiques. Moi qui était flemmard et qui lisait mal, je devrais les livres et je me suis amélioré en lecture

Jackie
Jackie
1 mois il y a

C’est intéressant de voir comment nait une passion. Mon amour pour le français m’est venu grâce à un professeur qui m’appréciait et qui faisait que je me sente importante.

Reçois ton cadeau de bienvenue👋

“Guide sur les 10 erreurs d’orthographe les plus fréquentes.”

10
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x